07 Transfert à l'application des mesures en trajectoire continue (28 septembre)

07 Transfert à l'application des mesures en trajectoire continue (28 septembre)

La scène se passe dans une salle de réunion du centre jeunesse. Nous assistons à une rencontre de transfert avec l’équipe de l’accueil , évaluation et orientation et de l’équipe de l’application des mesures. Anne-Marie Maltais, intervenante sociale, était chargée d’évaluer si la situation de Lydia était compromise selon la Loi de la protection de la jeunesse. Anne-Marie Maltais donne des précisions à un intervenant en réadaptation, François Robitaille, à une travailleuse sociale Lilianne Ménard et à leur chef d’équipe Hélène Poitras. Ceux-ci sont mandatés pour apporter des correctifs pour que cesse la compromission de Lydia.
La scène se passe dans une salle de réunion du centre jeunesse. Nous assistons à une rencontre de transfert avec l’équipe de l’accueil , évaluation et orientation et de l’équipe de l’application des mesures. Anne-Marie Maltais, intervenante sociale, était chargée d’évaluer si la situation de Lydia était compromise selon la Loi de la protection de la jeunesse. Anne-Marie Maltais donne des précisions à un intervenant en réadaptation, François Robitaille, à une travailleuse sociale Lilianne Ménard et à leur chef d’équipe Hélène Poitras. Ceux-ci sont mandatés pour apporter des correctifs pour que cesse la compromission de Lydia.
<iframe width="719" height="440" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=88479&taille=360" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

07 Transfert à l'application des mesures en trajectoire continue (28 septembre)

Vidéo / 2-Réception et clarification du mandat

Étape du processus d’intervention : La réception et clarification du mandat

On retrouve Anne-Marie Maltais assise au bureau du chef d’équipe, Hélène Poitras, à l’application des mesures. Les intervenants, François éducateur externe en réadaptation et Lilianne Ménard intervenante sociale et personne autorisée se joignent à eux pour prendre part à la discussion et demander des précisions avant d’entamer des interventions dans le cadre d’une trajectoire continue.

Liens théoriques

  • En centre jeunesse, l'étape de la réception et de la clarification du mandat se divise en trois parties, soit la retenue et le traitement du signalement, l’évaluation et orientation, et l’application des mesures.
  • Pour la situation de compromission de Lydia, les conditions d’admissibilité ont été remplies, puisque, après l’évaluation du signalement, la sécurité et le développement de la jeune ont été jugés compromis au sens de la LPJ. C’est ce qui officialise l'entrée de Lydia dans la trajectoire des services. Les motifs retenus selon la Loi de la protection de la jeunesse sont :
  1. L’article 38 b pour négligence sur le plan éducatif, car les parents ne fournissent pas à leur fille une surveillance et un encadrement appropriés et ne prennent pas les moyens nécessaires pour lui assurer une scolarisation. 
  2. L’article 38 c pour mauvais traitements psychologiques, car Lydia subit de la part de ses parents, de façon grave et continue, des comportements de nature à lui causer un préjudice et ses parents ne prennent pas les moyens nécessaires pour mettre fin à la situation. Ces comportements se traduisent notamment par de l'indifférence, du dénigrement, du rejet affectif, des menaces.
  3. L’article 38 f pour troubles de comportement sérieux, car Lydia, de façon grave et continue, se comporte de manière à porter atteinte à son intégrité physique et psychologique. Ses parents ne prennent pas les moyens nécessaires pour mettre fin à la situation de compromission et lorsque la mère tente de le faire, Lydia s’y oppose.
  • La rencontre pour la signature des mesures volontaires et le transfert de l’intervention à la personne responsable de l’application des mesures officialisera l’étape de la réception et la clarification du mandat.

Auteur(s): 

Nancy Daigle et Sylvain Lavertu

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2013-05-10

Mots-clés: