13 Début de collaboration de Lydia (25 octobre)

13 Début de collaboration de Lydia (25 octobre)

La scène se passe dans un bureau de l’école François tente de défaire la résistance à collaborer de Lydia avec une intervention déstabilisante. Il saisit la légère ouverture de Lydia pour lui faire remplir le test du Jesness. Elle accepte de collaborer.
La scène se passe dans un bureau de l’école François tente de défaire la résistance à collaborer de Lydia avec une intervention déstabilisante. Il saisit la légère ouverture de Lydia pour lui faire remplir le test du Jesness. Elle accepte de collaborer.
<iframe width="719" height="440" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=88495&taille=360" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

13 Début de collaboration de Lydia (25 octobre)

Vidéo / 3-Démarche d'observation

Étape du processus d’intervention : La démarche d’observation

François entame sa troisième rencontre en dyade avec Lydia. Devant la résistance, dès la première rencontre, il a tenté de déstabiliser Lydia en répondant à ses propres questions comme si c’était Lydia qui lui répondait. Il a fait la deuxième rencontre de 40 minutes en appliquant ce même stratagème. Il souhaite que cette fois-ci elle veuille participer à l’échange. Il a prévu lui faire passer un test pour faciliter le déroulement de la rencontre.

Liens théoriques

  • François a demandé à Lydia de passer le test JESNESS pour valider son hypothèse qu'elle présente une structure de personnalité de délinquance. C’est un test standardisé. Quelquefois, on pourra se servir de l’expertise d’un autre spécialiste pour confirmer ou infirmer une hypothèse.
  • L’inventaire JESNESS est un test axé sur les relations interpersonnelles des individus; c’est le relationnel qui est privilégié, le lien avec autrui. Les perches tendues par les différents énoncés traduisent comment le sujet se perçoit, comment il se sent lié aux autres. En même temps, il s’agit d’un jugement sur l’efficience dans le relationnel, dans les transactions avec autrui, le degré d’efficacité du sujet à fonctionner, à composer avec autrui. On peut donc parler d’un révélateur de compétence interpersonnelle.
  • Si on revient au processus d’intervention, cette première passation du test avec Lydia sert bien l’étape 2 de la démarche d’observation et joue la fonction d’un prétest. À l’étape 7 de réévaluation, le test sera de nouveau administré pour mesurer les effets des interventions. 

Auteur(s): 

Nancy Daigle et Sylvain Lavertu

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2013-05-10

Mots-clés: